Combien coûte la traduction d'un document ?

Combien coûte la traduction d'un document

Vous vous êtes sans doute déjà demandé comment le prix d'une traduction était déterminé, ou du moins combien cela vous coûterait de faire traduire un document en particulier. Retrouvez dans cet article la logique qui détermine le prix des traductions et la manière dont vous pouvez l'influencer.

 

Le prix d'un document 

Prenons un exemple inspiré par le nom de ce blog. Combien coûte la traduction d'un document d'une page (environ 250 mots) ? On peut l'estimer approximativement entre 30 et 70 euros.  Selon les cas, cela pourrait même être davantage.  

Et un document de 5 000 mots, tel qu'un e-book ou un manuel ? C'est difficile à dire. Quel serait le prix pour un document de 20 000 à 50 000 mots, comme un rapport annuel ou un site web ?  C'est impossible à évaluer. Existe-t-il un tarif standard pour un long manuel de 100 000 mots ? Pas avec cette seule information. 

Le prix des traductions obéit à la même logique que, par exemple, le tarif pratiqué par les peintres ou les mécaniciens. Un peintre ne peut pas faire de devis précis sans voir au préalable la maison à repeindre. Un mécanicien ne pourra pas déterminer les frais de réparation sans mettre un peu les mains dans le cambouis. Suivant cette même logique, le prix d'une traduction ne peut être déterminé avant que le document soit analysé et les facteurs entrant en jeu clarifiés. 

 

De quoi dépend le prix d'une traduction ?

Le prix d'une traduction est déterminé par cinq éléments différents, dont l'importance peut varier d'un projet à l'autre. D'autres éléments peuvent affecter le prix, mais nous y reviendrons. Les éléments principaux sont le nombre de mots, la combinaison linguistique, le degré de spécialisation, la PAO et le délai de remise.  Penchons-nous sur ces éléments de plus près. 

Combinaison linguistique 

La combinaison linguistique – à savoir la langue source et la langue cible – fournit une première indication du prix, mais ne permet pas de donner une idée précise du coût final. 

Chaque combinaison linguistique dispose d'un prix au mot, qui dépend essentiellement de la rareté de la langue et de la disponibilité des traducteurs. Il y a pléthore de traducteurs de l'allemand au français, et les tarifs au mot sont clairement plus bas pour cette combinaison linguistique que de l'allemand au croate, par exemple. Dans le cas d'une traduction du croate au danois, le prix sera probablement plus élevé encore car il existe peu de traducteurs danois parlant le croate. 

Le degré de rareté des langues joue donc un rôle déterminant dans le prix d'une traduction. Il est assez logique qu'une traduction entre deux langues européennes ait un tarif au mot plus élevé qu'une traduction de l'anglais au chinois.

Nombre de mots 

La combinaison linguistique n'est pas à elle seule suffisante pour fixer un prix. Il vous faudra également connaître le nombre de mots contenus dans le document à traduire. Dans le monde de la traduction, ce calcul est presque toujours fait sur la base du texte original, car il est impossible d'évaluer le nombre de mots dans la langue cible avant que la traduction soit achevée. Autrement dit, le prix est déterminé par la quantité de texte à traduire. 


Besoin de faire estimer un projet de traduction ? Contactez-nous dès maintenant !


Spécialisation
 

Le troisième élément affectant le prix de la traduction est le degré de spécialisation du traducteur. Toutes les traductions ne requièrent pas de spécialisation particulière, mais dans certains cas, c'est incontournable. Pour les publications médicales, par exemple, le traducteur devra avoir une connaissance et une compréhension approfondies du domaine. Souvent, les textes juridiques réclament aussi une connaissance du type de texte et des législations locales. 

Dans certains cas, il peut être nécessaire d'obtenir une traduction officielle, c'est-à-dire une traduction effectuée par un traducteur assermenté.  C'est le cas, notamment, des documents d'état-civil comme les certificats de naissance. Pour cette raison, à longueur égale, une traduction officielle sera indéniablement plus coûteuse qu'une newsletter.   

Dans certains cas, les traductions réclamant des connaissances spécialisées peuvent être facturées à un tarif au mot plus élevé. Bien sûr, le nombre de spécialistes par langue peut varier, ce qui affecte également le tarif au mot.  

N'oublions pas que ce prix plus élevé constitue une garantie que le traducteur produira un texte conforme aux exigences de l'industrie ou du type de document en question. 

Publication assistée par ordinateur (PAO) 

La PAO intervient lorsque le contenu du document ne peut pas être traduit directement. L'exemple le plus courant est le fichier PDF, d'où le texte doit d'abord être extrait pour pouvoir être édité. La PAO comporte un grand nombre de variables, dont les effets sur le coût final du projet sont difficiles à prévoir. 

Si, dans le cas d'un manuel de 100 pages, tout ce dont vous avez besoin est de faire traduire le texte, alors un logiciel de reconnaissance de texte (ou OCR) peut être utilisé pour rendre le texte modifiable et prêt à être traduit rapidement. À l'inverse, dans le cas d'un catalogue mis en page, si la traduction doit être rendue dans un format prêt à publier, cela se ressentira sur le prix final. Après avoir été traduit, le texte devra être remis en forme et relu par le traducteur, qui devra s'assurer qu'il ait été importé correctement et soit agréable sur le plan linguistique. Vous pouvez en apprendre plus sur la PAO dans notre article précédent.   

La PAO est presque toujours effectuée manuellement et facturée sur une base horaire. Cela ne signifie pas que le projet doive être démarré à l'aveugle, car la plupart des plateformes de traduction, telles qu'Acolad, sont en mesure de fournir une estimation du travail nécessaire et de son impact sur le coût final. 

Conseil : l'une des façons les plus simples de faire des économies sur le prix d'une traduction est de fournir le matériau à traduire dans un format modifiable. Ce conseil s'applique aussi aux traductions urgentes : lorsque le texte est sous forme éditable, le traducteur peut finir le travail plus rapidement.

Délais 

Le cinquième élément affectant le prix d'une traduction est le délai de remise, c'est-à-dire le degré d'urgence du projet. Les traductions peuvent être effectuées de façon flexible par tout un réseau de traducteurs. Souvent, un texte remis le matin peut vous être retourné traduit l'après-midi du jour même. 

Il arrive que certaines traductions soient très urgentes et que le traducteur doive travailler le soir ou le week-end. Dans ce cas, un supplément peut être facturé relativement à l'urgence du projet.  

Si le projet est urgent et qu'il fait au minimum 10 000 mots, il peut être partagé entre plusieurs traducteurs, de façon à respecter les délais les plus serrés. La vitesse de traduction moyenne d'un traducteur est d'environ 2 000 mots par jour. En divisant le travail entre plusieurs traducteurs, le délai de réalisation raccourcit d'autant, et vous pourrez éviter les suppléments de facturation.  

En général, le délai de réalisation a peu d'impact sur le coût de la traduction.  

 

Comment peut-on jouer sur le prix d'une traduction ? 

À la lumière des éléments ci-dessus, nous pouvons nous demander comment faire baisser le prix d'une traduction. Il n'est pas nécessaire de faire des ajustements sur le nombre de mots ou la combinaison linguistique. Il existe des technologies pouvant substantiellement réduire le coût de traduction. 

Mémoire de traduction 

La mémoire de traduction est l'une des technologies les plus efficaces pour faire baisser les prix. Les avantages de la mémoire de traduction sont l'économie, l'efficacité et la cohérence. L'économie s'expliquent par le fait que des segments précédemment traduits (souvent des morceaux de phrases) puissent être réutilisés dans d'autres projets de traduction. Cela réduit la quantité de mots à traduire, ce qui augmente l'efficacité et réduit le délai de traduction. 

En fonction du type de texte et de la taille de la mémoire de traduction, les économies peuvent varier de quelques pourcents à une portion significative du coût global. 

Mémoire de traduction et réduction des coûts

Les avantages de la mémoire de traduction sont les plus évidents lorsque les textes à traduire sont similaires. Si vous faites traduire un rapport annuel long de 30 000 mots environ, il sera sans doute très similaire à celui de l'année précédente. Grâce à la mémoire de traduction, vous n'aurez pas besoin de faire retraduire l'intégralité du rapport. Une fois le logiciel mis à jour, la traduction du nouveau document prendra en compte toutes les traductions précédemment intégrées. 

L'utilisation de la mémoire de traduction est l'une des raisons majeures pour lesquelles il est difficile d'évaluer le prix d'une traduction sans analyser le document au préalable. Ainsi, si un document contient 50 000 mots et que la mémoire de traduction vous permet de n'en traduire que 40 000, alors l'impact sur le coût final sera significatif. 

En savoir plus sur la mémoire de traduction

Concentration

Si, suite à un appel d'offre, une entreprise concentre ses traductions sur un fournisseur particulier, cela peut faire baisser le tarif au mot pour la combinaison linguistique en question. Il est aussi possible de mettre en place un tarif minimum (dans le cas des traductions inférieures à 250 mots). 

En faisant effectuer la majorité de vos traductions par un fournisseur unique, vous tirerez également le meilleur profit de la mémoire de traduction.

Traduction automatique 

La traduction automatique n'est pas forcément la solution la plus appropriée pour les projets de traduction importants. Elle peut être une solution adéquate lorsqu'une entreprise éprouve un besoin massif et continu de traductions, et lorsqu'il n'est pas nécessaire que ces dernières soient stylistiquement parfaites. La traduction automatique est la plus appropriée pour traduire des descriptions de produits basiques et des documents techniques destinés à un usage interne. 

Une fois un accord atteint sur le recours à la traduction automatique, la traduction des documents individuels sera devisée comme convenu. Dans ce cas, la traduction d'un document de plusieurs pages peut être effectuée en quelques minutes à peine, sans coût additionnel. 
 
Il est également possible d'éditer le résultat d'une traduction automatique. Dans ce cas, un traducteur humain relit la traduction obtenue afin de garantir un texte de bonne qualité et correctement traduit. 

Lire notre article sur la traduction automatique

 

Le coût des traductions dépend de nombreux facteurs

Malheureusement, personne ne peut vous donner le prix d'une traduction sans analyser le document au préalable. Chaque projet de traduction est unique : le nombre de mots n'est jamais exactement le même, tout comme la combinaison linguistique. En outre, il peut parfois être nécessaire d'avoir recours à un traducteur spécialisé ou de travailler dans l'urgence. En fonction de ces variables, le client recevra toujours le devis le plus bas possible. 


Découvrez le prix de votre projet de traduction