Nos 6 conseils dédiés à la traduction juridique

Bonnes pratiques

featured image

De même que votre entreprise accorde une grande attention aux détails lors de la rédaction de documents légaux, la traduction juridique doit être confiée à des traducteurs professionnels spécialisés.

Des traductions de mauvaise qualité, que ce soit à cause d'erreurs de sens, de langue ou de mise en forme, peuvent présenter des risques graves pour des négociations commerciales, la défense d'affaires judiciaires, ou même la crédibilité d'un cabinet de juristes aux yeux de ses clients et partenaires internationaux.

Heureusement, ces traductions peuvent être confiées à des prestataires de services linguistiques qui comprennent la nécessité de se conformer aux normes et réglementations locales et qui travaillent avec des professionnels spécialisés et hautement qualifiés. 


Téléchargez notre e-book dédié pour en apprendre davantage sur la traduction juridique

 
Voici quelques règles de bonne pratique appliquées par les prestataires de traduction compétents lors du traitement de vos documents légaux :

1. Garantie de confidentialité de vos données

La première règle d'or en matière de traitement de documents juridiques et judiciaires est la confidentialité. Il est essentiel de choisir un partenaire linguistique qui propose de solides stratégies de protection des données et engage des traducteurs ayant signé des accords de non-divulgation, afin de garantir la sécurité des informations sensibles.

Les agences de traduction font un bon usage de logiciels tels que les plateformes de traduction afin de travailler plus rapidement et plus efficacement. Ces bases de données hautement sécurisées garantissent la protection des données des clients. 

 

2. Capacité à travailler selon des délais serrés

Dans les services juridiques et les cabinets d'avocats, le travail est rapide et sensible au temps. Il est donc important de trouver un fournisseur de services linguistiques capable de suivre le rythme.

  • Réponse rapide : Les demandes de traduction doivent faire l'objet d'une réponse rapide et d'un devis dans l'heure qui suit.
  • Délai d'exécution court : Les projets de traduction doivent être achevés dans des délais serrés, conformément aux exigences de votre projet.

  • Disponibilité permanente : Les équipes doivent être disponibles 24h/24 et 7j/7.

 

3. Certification des documents juridiques traduits

De nombreuses traductions juridiques doivent être certifiées. La procédure de certification est variable d'un pays à l'autre et, dans certains cas, elle exige le recours aux services d'un traducteur assermenté, dont l'agrément est délivré par les autorités judiciaires du pays dans lequel la traduction sera utilisée.

Dans certains pays, la réglementation visant les traductions est plus souple et la notion de traducteur assermenté n'existe pas. Pour autant, il se peut que le document traduit nécessite d'être validé en tant qu'acte notarié. Dans tous les cas, il est très important que le traducteur possède une bonne accréditation pour garantir une traduction de haute qualité ne risquant pas d'être rejetée par l'utilisateur final.

 

4. Linguistes experts

Un projet de traduction quel qu'il soit doit impérativement être traité par un locuteur natif hautement qualifié dans la langue cible, de sorte que les nuances de sens soient exprimées avec précision. Il est particulièrement important de maintenir une qualité linguistique impeccable lors de la traduction de documents juridiques, car l'importance des subtiles distinctions sémantiques est décuplée dans un contexte légal.

 

5. Spécialiste de votre domaine

La fidélité de la traduction juridique n'est pas seulement une question de compétence linguistique, mais aussi d'expertise du sujet traité. Les traducteurs juridiques professionnels possèdent une connaissance approfondie de l'environnement juridique du pays pour lequel ils produisent les documents traduits. Les traducteurs juridiques sont souvent hautement spécialisés dans un domaine particulier tel que le droit des sociétés, de l'immobilier, de la propriété intellectuelle, etc.

 

6. Protocole de mise en forme

La mise en forme pose parfois quelques difficultés lors de la traduction de certains documents juridiques. Chaque fois que nécessaire, les traducteurs peuvent insérer des notes explicatives qui détaillent les raisons de certains choix de mise en forme ou de traduction.

Lorsque certains éléments d'un document original sont intraduisibles, par exemple dans le cas d'une signature, cela peut être indiqué par un mot ou une expression entre crochets, plutôt que par un copier-coller de l'original.


Besoin d'une traduction juridique rapide ? Demandez votre devis !

 

Confidentialité, délais serrés, certification, expertise linguistique, spécialisation, protocole… Autant de bonnes raisons de confier votre projet de traduction juridique à un prestataire de services linguistiques expérimenté et professionnel.