Maîtriser les émojis dans votre communication globale

Bonnes pratiques

emoji in global communication

Si les émojis, ou « émoticônes », sont apparus pour la première fois au Japon à la fin de la décennie 1990, leur usage ne s’est répandu sur le reste de la planète qu'au cours de ces dernières années. Les émojis réussissent aujourd'hui là où l’espéranto a échoué à devenir une langue universelle non officielle. Bien que la majorité des émojis aient une signification commune dans le monde entier, il arrive qu’ils soient parfois interprétés de façon négative dans certains pays ou certaines régions.

Émojis : un bref historique

Les émojis ont été introduits pour la première fois dans la messagerie électronique à la fin des années 1990 par une société de télécommunications japonaise qui recherchait un moyen de se différencier de ses concurrents sur un marché où régnait une féroce compétition. Constatant la croissance de leur popularité, d’autres compagnies de télécommunications japonaises n’ont eu d’autre choix que se mettre à adopter le même système.

En 2007, avec le lancement du premier iPhone et l’explosion du marché mondial des smartphones, les fabricants Apple et Google ont réalisé que pour s’implanter avec succès sur le marché japonais, ils devraient nécessairement inclure les émojis comme partie intégrante de leur stratégie de localisation. Dans cette optique, ils ont intégré des claviers d’émojis à leurs appareils.

En 2010, plusieurs centaines d’émojis ont été encodés dans la version 6.0 de la norme Unicode. Dès lors, leur rendu visuel est devenu possible dans le système d’exploitation de chaque smartphone. La frénésie autour des émojis ne faisait alors que commencer.


Vous évoluez à l'international et souhaitez être compris localement par vos clients ?
Faites appel à nos services de localisation !



2015 : année où les émojis ont conquis la planète

Vous avez probablement constaté que les émojis s’étaient immiscés partout. En 2015, pour la première fois de l’histoire, le mot de l’année des dictionnaires Oxford était non pas un mot, mais un émoji (celui qui représente un visage avec des larmes de joie) : 😂

Autres faits qui attestent la popularité des émojis :

  • Le World Emoji Day (journée mondiale des émojis) est célébré chaque année le 17 juillet,
  • Le quotidien américain USA Today a tenté d’imprimer des émojis dans sa version papier, mais l’accueil reçu a été moins favorable que prévu,
  • Un jour, le constructeur automobile Chevrolet a diffusé un communiqué de presse rédigé uniquement en émojis pour susciter l’engouement du public lors de l’inauguration de son nouveau modèle Cruze. Toutefois, le lendemain, Chevrolet a pris soin de fournir la traduction des émojis en anglais, au cas où quelqu’un serait passé à côté de leur sens !

emoji blog image
Image credit : General Motors

 

Utiliser les émojis à bon escient

Sans vouloir nécessairement pousser le bouchon aussi loin que Chevrolet, vous pouvez envisager d’inclure des émojis dans vos communications marketing, notamment sur les réseaux sociaux et dans les contenus en ligne. Peut-être envisagez-vous de lancer une campagne mondiale avec des émojis afin de supprimer les barrières linguistiques, comme l’a fait Pepsi ?

Dans ce cas, vous devez tenir compte du fait que certains émojis doivent être utilisés avec prudence lorsqu’ils s’adressent à des publics de cultures différentes. Les gestes de la main, par exemple, peuvent avoir des interprétations totalement différentes selon les pays. Et pourtant, les claviers d’émojis en regorgent ! Voilà précisément une raison de plus de veiller à localiser votre contenu.


Vous avez un projet de localisation ? Contactez-nous !


 

Exemples d’émojis dont l’usage auprès d’un public international peut donner lieu à controverse :

👍 Émoji « pouce vers le haut »

Le geste du pouce levé est un symbole d’approbation couramment usité dans la plupart des pays occidentaux, et Facebook a probablement beaucoup contribué à diffuser ses connotations positives dans le monde entier. Néanmoins, ce geste peut encore être perçu comme offensant dans des pays tels que la Thaïlande ou l'Iran.

👌 Émoji « OK »

Généralement interprété comme un signe positif dans les cultures occidentales (les plongeurs sous-marins l’emploient d’ailleurs pour confirmer que tout va bien), sa signification peut différer entre les pays et les régions. Au Brésil et en Turquie, par exemple, ce geste peut être considéré comme vulgaire, voire insultant.

🖐️ Émoji « main levée doigts écartés »

Ce geste ne semble être qu’une simple main levée innocente ou un salut de la main. Pourtant, en Grèce, il peut avoir le sens de moutza, un geste traditionnellement utilisé pour injurier la personne en face de soi en brandissant la paume de sa main avec les doigts ouverts.

🍆 Émoji « aubergine »

En avril cette année, Instagram a accédé à la demande de nombreux utilisateurs qui réclamaient le droit d’utiliser des émojis en guise de mots-dièse. Toutefois, lors de cette mise à jour, l’émoji en forme d’aubergine a été exclu, car il était régulièrement employé de manière contraire aux directives de la communauté d’Instagram, à savoir : dans les contenus à connotation sexuelle.

 

Pour en savoir plus sur l’usage approprié des émojis, et sur les cas dans lesquels il convient de les éviter, consultez cet article de Contently. Si vous avez des questions concernant l’emploi des émojis dans votre contenu traduit, notre équipe de traducteurs et de chefs de projet peut vous aider à adapter votre contenu à de nouveaux marchés. Nos traducteurs travaillent tous exclusivement vers leur langue maternelle et sont parfaitement au fait de la culture locale. Dès lors, vous pouvez avoir l’assurance que vos contenus, y compris les émojis, seront parfaitement localisés.


Vous avez un projet de localisation ? Contactez-nous !