Marketing de contenus : s'affranchir de la barrière des langues

Contenu

Les entreprises le savent : aujourd'hui pour trouver un écho, mais aussi développer et fidéliser sa clientèle, il faut connaître son public et adapter sa stratégie à des profils utilisateur variés.  

Mais, pour acquérir une dimension internationale et faire passer son message marketing auprès des marchés du monde entier, il arrive qu'on fasse l'impasse sur les profils d'acheteurs et les parcours des clients qui permettent de personnaliser les communications. Bien souvent, les responsables du marketing et de la localisation, avec leurs impératifs de budget et de délais, négligent les caractéristiques et habitudes propres à chaque marché, alors qu'on ne peut que gagner à les prendre en compte. 

Comme la communication peut revêtir des formes très différentes, comment faire pour garantir qu'un message, soigneusement élaboré, ne tombe pas à plat une fois traduit ? En apparence, la réponse est simple mais, dans les faits, elle demande que vous fassiez des choix stratégiques.  

 

Différentes approches de la traduction selon vos objectifs

 

Pour des contenus factuels où l'exactitude prime

S'il s'agit de messages purement informatifs, ne faisant pas appel à un contexte culturel particulier et ne risquant pas d'être mal interprétés, la traduction standard s'impose. Si vous adaptez des fiches techniques, par exemple, vous aurez à transcrire des informations factuelles, techniquement précises, dans un style suffisamment fluide pour être compris.  

Pour un message convaincant, quelle que soit la langue

S'il s'agit de mettre en avant l'identité de votre marque, un simple transfert du sens de l'anglais dans la langue cible ne suffira pas, aussi exact soit-il. La tonalité pourra être trop familière ou au contraire trop formelle pour certains marchés, sans compter qu'un même mot pourra évoquer un contexte différent selon la langue. Pour garder toute sa force à votre énoncé et s'assurer en même temps qu'il sera perçu de manière positive par le public que vous visez, il vous faut une traduction marketing

 

Touchez le cœur de votre public

Enfin, pensez à la résonance affective de votre message. Pour toucher des publics internationaux en travaillant sur l'affect et l'émotion, il faut compte des spécificités culturelles et linguistiques. Pour ce type de besoin, la transcréation permet de recréer le même effet sur tous les marchés ciblés. On ne cherche pas la retranscription précise des phrases d'un texte, mais l'adaptation du message pour lui conserver sa portée. En mettant l'accent sur les motivations de votre public, cette approche créative vous assure un contenu conforme aux objectifs de votre campagne. 

 

Choisir la bonne approche 

La décision ne va pas de soi. Tout dépend du projet, de l'objectif, mais aussi de votre budget. La transcréation peut vous coûter plus cher, mais elle génère un meilleur retour sur investissement, non seulement sur le nombre de prospects, mais aussi sur la qualification des actes d'achat. Avoir à ses côtés un partenaire capable de proposer des services de traduction et des contenus créatifs dans toutes les langues, c'est avoir toutes les chances de réussir ses campagnes, de générer de la demande et de mener une réflexion au niveau mondial.  

 

Vous souhaitez en savoir plus ? Voyez comment Acolad met en adéquation contenus et intention, dans toutes les langues. Voyez comment notre connaissance du numérique, notre expertise marketing, nos talents linguistiques et nos compétences en copywriting multilingue nous permettent de livrer des contenus qui atteignent leur but dans toutes les langues, en engageant systématiquement les clients et en générant des conversions pour chaque marché.

 

Parlez-en à un expert !
Si vous ne savez pas par où commencer, contactez-nous dès aujourd'hui pour découvrir ce que nous pouvons faire pour vous aider à toucher vos publics dans le monde entier et à les convertir en clients.